[Perles rares] Hiroko Taniyama – Mado/Game no Owari

gamepetitVoici un nouvel album épisode des Perles de la Collection avec un single assez rare et ancien de Taniyama Hiroko intitulé Mado/Game no Owari, il est sorti en octobre 1977.

Cette vidéo est bien évidement un énorme prétexte pour vous parler de cette artiste que j’adore et se plonger dans la première partie de sa carrière allant de 1972 à 1980. Par la suite la chanteuse va évaluer brusquement vers un style plus original et personnel qui atteindra des sommets dans le début des années 90.

J’espère que cette petite découverte, sous le signe du rétro, vous plaira, car Hiroko Taniyama est une artiste de talent qui mérite largement de s’y intéresser.

Publicités

2 réflexions sur “[Perles rares] Hiroko Taniyama – Mado/Game no Owari

  1. Bonjour,

    Merci beaucoup pour cette vidéo. Je fais peut-être des rares personnes qui aiment cette artistes! Je t’encourage à faire d’autres vidéo sur elle. J’aime beaucoup Game no owari. Est-ce que Nakajima Miyuki ou Matsutoya Yumi t’intéresse? Elles me font penser à Hiroko. Elles ont elles aussi un univers très particulier et sont contemporaines de Hiroko. Elles continuent de chanter. Je pense qu’elles peuvent t’intéresser si tu ne les connais pas. Cela fait longtemps que je suis ton blogue mais je n’avais pas pris le temps de poster un commentaire. J’ai suivi assidûment ta rubrique sur Two Mix. C’était très intéressant.

    • Merci d’avoir apprécié cette petite vidéo sur Hiroko Taniyama (et d’avoir suivi la longue rétrospective sur TWO-MIX XD).
      Je connais bien évidement les deux artistes que tu cites, j’apprécie de les écouter, mais je trouve qu’Hiroko a un petit quelque chose en plus. C’est peut-être le fait que contrairement aux deux autres, elle n’ait jamais vraiment devenu une artiste populaire. Elle reste peu connue et ses albums le mieux vendu au a peine effleuré le top 30, cela lui a surement permis de conserver un style très personnel sans pour autant entrer dans des enjeux commerciaux.
      Tout de même, elle a sorti pas mal de single plus commerciaux dans les années 80, mais a bien séparé ces titres de ces albums, elle a aussi pas mal utilisé les « albums versions » en retravaillant les chansons pour ses albums avec des arrangements plus personnels.
      Hiroko restera une étrange chanteuse indépendante, qui comme plein d’artiste que j’adore, n’a jamais voulu être chanteuse mais écrire et composer pour d’autre (comme Akino Arai, Okazaki Ritsuko ou Nahoko Kakiage).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s