Une Chanson, Une Histoire #47 ~Kazuho Oogiya

Il est temps d’acheter des géraniums pour embellir et verdir vos balcons et fenêtres, une belle plante qui résiste aux hivers doux et aux canicules sans broncher !

Mais, continuons notre petit projet spécial confinement vous permettant de découvrir une nouvelle chanson chaque jour.

Je rappelle le concept, je prends « au hasard » une chanson dans ma collection et je vous livre une petit ou une grande histoire autour de ce titre.

Chaque chanson raconte une histoire, et nous avons tous une histoire à raconter sur chaque chanson…

Je vous propose une artiste bien méconnue et très indépendante : Kazuho Oogiya.

Depuis quelques années, cette chanteuse rare (plus connu pour ses peintures visiblement) a sorti quelques albums par-ci par-là, d’un très bon niveau, allant d’une acoustique très classieuse et des choses plus électroniques. D’ailleurs son dernier album Heart beat (2018) est 100% électro acoustique stylée.

Mais je préfère largement son album précédent, Takusan no mabataki (2010), plus acoustique et plus doux (bien qu’il contienne quelques chansons très roitelet), à l’image de la trop adorable chanson Love is so simple que je vous propose aujourd’hui.

Une voix chaude et délicate, des mélodies accrocheuses et des arrangements de qualités… Bref Kazuho Oogiya est une artiste à suivre et je ne peux que vous conseiller de vous procurer ses 4 albums !

Kazuho OogiyaLove is so simple
Album : Takusan no mabataki – (2010 4 28) – [TRP-10003]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s