Secte dangereuse !

akiko02Événement interplanétaire pour les sectes du monde entier, le nouvel et quatrième album d’Akiko Shikata sortira dans quelques jours. Il s’intitulera Turaida et contiendra 12 chansons dont pas mal de générique. L’album ne s’annonce par vraiment exceptionnel et semble se contenter de reprendre les mêmes mélodies et les mêmes arrangements pseudo stylés, certes maitrisé, mais au final sans grand génie.

Afin de promouvoir ce nouvel album la chanteuse viens de publier une petite vidéo contenant de longs extraits de certains titres.

Au final, rien à déclarer, on retrouve la mélasse sonore habituelle avec des changements de styles impromptus et peu maitrisés. Mais je suis persuadé que cet album plaira aux fans en furie qui idolâtre le moindre sample de la dame. Et je dois être honnête, je suis assez client, vu mon gout pour le Kitsch !

Il faut bien le rappeler, le visuel est relativement atroce et ne donne pas vraiment envie. C’est assez incompréhensible vu la relative bonne qualité des visuels de la chanteuse…

Titre : Turaida
Date de sortie : 2013.10.23
Référence :
CD limité (2 disques) : FCCV-33
CD : FCCV-34
Prix :
CD limité : 3,465 yens
CD : 3,150 yens

ak002

Disque 1 :
01. Toki ni umoreta kotoba
02. Arcadia
03. Hikari furu basho de ~Promesse~
04. Arabesque
05. Kaseki no rakuen
06. Chii wangki hua
07. Buonanotte
08. Hiraite sanze
09. Gaku -utena-
10. Inori no hate no hito furi no
11. Kokugen no rondo
12. Leyre

Disque 2 (Edition limité, versions courtes) :
01. Umineko no nakukoro ni
02. Shiro yume no mayu ~Ricordando il passato~
03. Shu kakushi
04. Hizumi
05. Sorezore no michi e
06. Hikari furu basho de ~Promesse~
07. Toumei nostalgia
08. Tsuki machi sawa
09. Arcadia
10. Leyre

Publicités

9 réflexions sur “Secte dangereuse !

  1. Le visuel de la vidéo par contre n’est pas mal du tout!

    Sinon tu te contredis dans l’article lol. J’attends quand même de recevoir l’album pour juger sur pièce, on n’est pas à l’abri d’une ou deux bonnes surprises. (elle chante en arabe sur Arabesque et en turc dans une autre chanson…) Pour ce qu’on peut en dire par rapport aux samples, j’ai l’impression que les compos sont bien peu inspirées et que ce sont les arrangements (très bien foutus comme d’hab) qui équilibrent le tout, ce qui était malheureusement prévisible au vu de l’évolution commerciale de ces dernières années. Par contre elle se casse pas trop le cul niveau vocal et c’est dommage.

    Sinon, je te conseille d’écouter le soundtrack de Ciel nosurge qu’elle a sorti en début d’année (surtout instrumental mais il y a quelques mini-chansons), il contient quelques vraies perles et dans l’ensemble c’est mille fois meilleur que ses sorties de ces dernières années (et il y a du renouveau, c’est plus électro/ambient, bref vraiment sympa et frais). Apparemment elle fait toujours de la bonne musique, mais pour des sorties indé ou peu médiatisées, c’est con! Sinon, y’a pas de sample dans son oeuvre, c’est pas du hip-hop… 😉

    lol j’ai été trop flemmarde pour faire un article…

  2. Je trouve que cette preview me fait quand même bien baver. Je sais pas mais j’ai l’impression que c’est quand même moins pire que ce qu’on pensait il y a quelques jours.
    Chers amis Akiko n’est pas encore morte, ne l’enterrons pas trop vite !

  3. Je tiens l’explication de ce phénomène !
    Dans la preview officielle, ils n’ont pris que les bons passages qui, soit dit en passant,sont rares ! C’est vraiment pathétique de voir une Akiko réduite à trier sur le volet les phrases musicales de ses différentes chansons pour faire une belle preview…

    • Franchement l’album est une déception. Dire que ses trois premiers disques (jusqu’à RAKA) étaient des merveilles de poésie de bout en bout. Rien à voir avec cette bouillie commerciale qu’est Turaida, qui est en fait plus un gâchis musical qu’autre chose.

      Il y a pourtant quelques très bons titres (Hiraitesanze, Kaseki no Rakuen, Arabesque) avec des passages instrumentaux magnifiques, mais ils souffrent des mêmes défauts que les autres: un chant mollasson à souhait avec une quasi-absence de graves, manque de basses, pas de lyrique, mais du yaourt à profusion. Du coup, comme elle ne s’implique pas, on ne ressent aucune émotion. On peut parier sans trop de risques qu’Akiko était aussi motivée en enregistrant ce disque que Ségolène Royal dans son photoshoot guidant le peuple…

      D’ailleurs, pour l’occasion, je les ai réunies: http://twitpic.com/dilh93

      Le pire c’est que ça ne dépareille même pas.

      • Tu m’as tué ^^

        Sinon, concernant la déesse déchu, je suis tout à fait d’accord avec toi. La grosse voix lyrique dans les graves à laquelle elle nous habituait (même dans Harmonia) se remarque par son absence. C’est dommage car certains titres avaient beaucoup de potentiel (Hikaru furu Basho de ~Promesse~, Buonanotte) et auraient pu être magnifiques si chantés dans les graves. Je reconnais tout de même que Buonanotte est quand même très beau avec, pour une fois, un piano très bien utilisé (contrairement à Kaze to Rashinban).

        Je maintiens ce que j’ai dit sur ton blog : Hanenaki Hana et Utena sont deux grosses bouses bien liquides. Arcadia est pas loin de rejoindre ces deux titres dans la fosse sceptique mais bon, on va être gentil parce que c’est pas aussi mauvais quand même…
        Toki ni umoreta kotoba, la piste d’intro, est assez joli mais ça s’arrête là à cause de la voix fluette d’Akiko qui nous fait tant déchanter.
        Kaseki no Rakuen est un peu un hybride entre retour aux sources et prolongement de Laylania (je m’avance peut-être un peu mais c’est mon ressenti) et se place comme l’une des meilleures chansons de l’album. J’ai vraiment aimé Arabesque alors que j’y croyais pas trop au début pour cette piste, un peu dans le prolongement d’Harukanaru Tabiji (même s’il est vrai que l’influence musicale est différente).
        Dans le genre « recyclage », je me permet de citer Leyre qui n’est que le Akiko du pauvre.
        Kokugen no rondo ne tient sa sympathie que de l’accordéon (peut-être made in Corrèze), malheureusement pas suffisamment mis en avant.
        Inori no hate no hito furi no est fort sympathique avec des arrangements folk plutôt bien foutu.
        Hiraitesanze est probablement la chanson la plus réussie de l’album. Elle rappelle un peu Akakakushi avec son inspiration très japonaise mais en bien mieux.

        Ainsi, j’ai écrit un pâté. Je m’excuse mais j’ai carrément la flemme de relire. Pour résumer, l’album est une déception malgré un potentiel pourtant pas mauvais. Et ça c’est con.

  4. Je trouve l’album moyen, mais il ne faut pas abuser non plus, il est loin d’être catastrophique. Je retiens surtout :

    04. Arabesque
    07. Buonanotte
    08. Hiraite sanze
    09. Gaku -utena- (et ouais)

    Le reste n’est pas forcément mauvais, juste trop classique. Sinon je rejoins tout le monde pour dire que le point faible est le chant. Niveau instrumental j’y trouve parfaitement mon compte, mais l’interprétation gâche pas mal de titres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s