Une Chanson, Une Histoire #36 ~Maaya Sakamoto

Continuons notre petit projet spécial confinement avec un nouvel épisode vous permettant de découvrir une chanson Japonaise de qualité.

Je rappelle le concept, je prends « au hasard » une chanson dans ma collection et je vous livre une petit ou une grande histoire autour de ce titre.

Chaque chanson raconte une histoire, et nous avons tous une histoire à raconter sur chaque chanson…

Ah Maaya Sakamoto ! Sans doute une des première voix Japonaise que j’ai entendu (avec Yoko Takahashi, Akino Arai, Emiko Shiratori et Megumi Hayashibara).

Une seiyuu à la voix si belle, qui grâce à Yoko Kanno, a débuté une carrière artistiquement brillante en 1996 avec le célèbre générique Yakusoku wa iranai de la série Vision d’Escaflowne, qui a fait parti des premières grandes séries Japonaises sérieuses à passer sur les télévision Française (avec Evangelion, puis Cowboy Bebop, Serial Experiment Lain, etc…).

Je vous propose une chanson du son dernier album produit par Yoko Kanno, probablement son meilleur opus, intitulé Shonen Alice, sorti en 2003.

Je vous laisse avec la charmante chanson Chibikko Folk, une des nombreuse de ce disque et du duo gagnant Kanno/Sakamoto.

Maaya SakamotoChibikko Folk
Album : Shonen Alice – (2003 02 010) – [VICL-61165]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s