[Interview Exclusive] Kajon !

kajoninterviexC’est avec gentillesse et envie d’ouverture que la jeune chanteuse Kajon a accepté de répondre à mes questions. Elle nous raconte la production de son premier album ainsi que sa vision artistique.

Kajon est un bel exemple de la nouvelle vague des chanteurs compositeurs mixant les influences dans un esprit tourné vers l’international. Kajon vient de sortir son premier album, dont vous trouvera une chronique par ici. En quelques mots, c’est un bel aboutissement pour un jeune artiste. Kajon nous expose son univers original et émouvant oscillant entre classique, jazz et world music. Un fort potentiel qui donne envie d’écouter la suite de sa carrière qui laisse envisager le meilleur !

Van : Bonjour, Kajon, pouvez-vous vous présenter au public français que ne vous connait pas ?

Kajon : Bonjour à tous ! Je m’appelle Kajon et je suis un chanteuse parolière et compositrice Japonaise.

Van : parlez-nous de votre pseudonyme : Kajon

Kajon : « Kajon » viens de mon prénom « Kaori ». Au Japon c’est un prénom très porté, et beaucoup d’artiste porte déjà ce prénom. Alors, je l’ai changé pour que l’on me reconnaisse. J’ai ajouté un « J » à mon prénom et je trouve le résultat plutôt bon.

Van : Vous venez juste de sortir votre premier album, Hallucination. C’est une étape importante pour un artiste. Parlez-nous de la production de cet album. Êtes-vous satisfaite du résultat ?

Kajon : Oui, le premier album est une étape très importante pour un artiste, et pour moi. J’ai pris beaucoup de temps pour écrire, composer et chanter cet album, Hallucination. Cela m’a pris environ 6 ou 7 ans !

Les chansons parlent beaucoup des sentiments de la période d’adolescence… Une période fragile, compliquée, mais belle. Les sentiments sont le cœur de ma musique. C’est pourquoi ce premier album est très important pour moi. Comme vous le savez, j’ai entièrement produit ce premier album et se fut très difficile pour moi, surtout au début. J’ai tenté de m’associer avec plusieurs producteurs, j’ai essayé encore et encore mais je n’ai pas réussi à travailler avec eux. Ma musique était trop différente pour eux ? J’ai donc décidé de me séparer d’eux et c’est ainsi que j’ai entreprit de me produire par moi-même.

J’ai pris beaucoup de plaisir à écrire les orchestrations et travailler avec des musiciens. Mais il y a eu des aspects négatifs à cause du court laps de temps pour l’enregistrement… En plus j’avais perdu ma voix ! J’étais tellement déçu… Bref, je n’étais pas très satisfaite de la qualité du son et de ma voix, mais compte tenu des finances… Bref, je suis plutôt heureuse de mon premier album. Ce que je voulais dans cet album, c’était de montrer le monde de Kajon ! Cette expérience m’a beaucoup appris.

ink3Van : Dans votre premier album, nous retrouvons clairement 3 influences. La pop, mais aussi l’héritage du jazz et de la world music. Quelles sont vos influences ? Quelles sont vos inspirations ?

Kajon : Oui, les composantes sonores de mon premier album sont clairement la pop, la world music et le jazz. Mais aussi un peu de fantaisie du drame et de l’amour. J’ai passé beaucoup de temps à écouter de la musique classique et des chorales (dans ma jeunesse, j’ai participé en tant que choriste dans un groupe pendant plus de 10 ans) et de la j-pop dans mon enfance.

Lorsque que j’étais membre d’un groupe, un jour, il s’est passé quelque chose de spécial. Nous participions à un concert appelé « August in Hiroshima ». Sans que l’on soit prévenu, Stevie Wonder est venu à ce concert pour prier pour la paix dans le monde !!!! Par la suite je suis devenu fan de sa musique, j’ai écouté entièrement tous ses albums ! J’essayais de chanter comme lui. Il est une influence musicale pour moi. Grâce à sa musique, j’ai découvert et écouté la chanteuse Maria Carey (évidement je n’ai jamais chanté comme elle ! C’était une artiste formidable !!!). Ces deux artistes ont influencé ma façon de chanter.

Ensuite j’ai découvert la musique des jeux vidéo Final Fantasy. Les musiques de Final Fantasy comportent beaucoup d’éléments qui m’ont influencé… Bien évidement j’ai écouté beaucoup de World music.
Par la suite j’ai écouté de la musique traditionnelle Japonaise, le heavy rock, jazz, électro, blues etc… J’aime aussi la musique des comédies musicales. Je suis inspiré par la musique qui me permet de m’évader, de ressentir des sentiments, des passions, de la surprise.

Van : Votre premier album une auto production indépendante, sans label ni major. Est-ce difficile de produire un album de A à Z sans aucun aide ? Souhaitez-vous trouver un label ou garder votre indépendance ?

Kajon : Oui, C’est vraiment très difficile pour moi de me financer et de me promouvoir en indépendant. Je cherche un label qui aime ma musique.

Van : Votre album contient beaucoup de textes très émouvants (souvent en Anglais) quels sentiments et volontés profond vous pousse à créer et vous offrir au monde ?

Kajon : Dans ma jeunesse, j’ai commencé à écrire des chansons en Anglais, mais je n’ai pas souhaité les partager car si je chante en Anglais, les gens ne peuvent pas comprendre, mes sentiments, mes tristesse et mes faiblesses. C’était la seule façon que j’avais pour exprimer mes véritables sentiments.

Dans la culture japonaise, l’esprit du compromis est bon pour le peuple. Alors je me suis apaisé pour montrer au monde une paix intérieure. J’ai pensé que c’était bon pour moi et j’ai pris du plaisir… Mais un jour, mon monde fut brisé par une personne qui ne me connaissais pas… J’étais si anéanti et triste… La seule chose que je pouvais faire c’était de chanter pour me libérer, cela m’a aidé à ma reconstruire au moment où j’ai quitté ma ville natale. Mais ce qui m’a motivé à continuer c’est que j’ai réalisé que les personnes qui écoutaient ma musique étaient émues, et avaient le sourire. J’ai était tellement ému que ma musique puisse faire ressentir toutes ces émotions. J’étais profondément affecté.

Maintenant je veux offrir ma musique avec toutes les personnes qui désire partager mes sentiments et qui me comprennes.

kajon01Van : Votre premier album est très varié musicalement. Pouvez-vous définir votre style ? Votre album est également très acoustique (c’est rare pour un artiste indépendant). Quel est votre instrument favori ?

Kajon : Je suis influencée par beaucoup de musique, je ne peux pas définir mon style. Je produis la musique que je désir exprimer, sans me cantonner à un genre. Je suis comme ça, je vie comme ça. Dès que je grandi, ma musique grandi aussi.

J’ai choisi de produire mon premier album en acoustique pour exprimer mes sentiments en détails. Le rendu acoustique donne une authenticité et une justesse aux émotions. C’est pour cela que je souhaitais que mon premier album soit acoustique.

Mon instrument favori est le Sho, il s’agit d’un instrument à vent composé d’un embout buccal et de 17 tuyaux de longueurs variables. C’est un instrument traditionnel Chinois (En chinois il s’appelle le Sheng). Le son du Sho est noble, fragile et magnifique. Mes chorus sont influencés par le son du Sho.

Van : Quels sont vos projets pour les mois avenir ?

Kajon : Au printemps prochain, je vais aller en Europe pour mes activités musicales et essayer de trouver un label. Avant de quitter le Japon je vais produire deux albums : mon deuxième album et un mini album live.

Van : oh… Vous envisagez de sortir un deuxième album… Pouvez-vous nous parler de ce projet ?

Kajon : Le 2eme album sera sur la voix. Il y a 4 ans, je vivais à Tokyo. Comme je l’ai déjà dit, je suis allez à Tokyo pour travailler avec plusieurs producteurs que j’ai quitté par la suite. J’ai donc décidé de jouer ma musique seule. Je me suis demandé comment exprimer ma musique. En fait, il me restait ma voix. A partir de là j’ai composé et enregistré plusieurs titres avec seulement ma voix. Avec une voix je faisais les basses, une autre la trompette, et ainsi de suite. C’est dans cet esprit que j’ai décidé de produire mon 2eme album avec un travail sur la voix. J’inclurai à cela des beats, du synthétiseur et quelques autres instruments.   

Van : Quels sont vos artistes Japonais préférés ?

Kajon : Je suis inspirée par Nobuo Uematsu, qui compose les musiques des Final Fantasy. Les musiques de ces jeux contiennent tellement d’élément passionnant. J’aime également le rock classique et la musique traditionnelle Japonaise.

Van : Quels sont vos artistes internationaux préférés ?

Kajon : Il y a tellement d’artiste que j’aime dans le monde… je ne peux pas choisir. Beaucoup sont incroyables !

Van : Connaissez-vous des artistes Français ?

Kajon : J’ai beaucoup écouté Clémentine ! La pop Française est très populaire pour ses chansons pour enfants.

Van : Qu’écoutez-vous le plus en ce moment ?

Kajon : En ce moment j’écoute beaucoup, Imogen Heap, Sigur Ros et Björk.

Van : Viendrez-vous un jour faire un concert en France ?

Kajon : Oui bien sûr ! Si j’ai la chance… Je serais ravi de venir chanter en France !! Et je veux boire du vin ! J’adore le vin produit en France, spécialement le Bourgogne et le Bordeaux !

Van : Merci beaucoup Kajon d’avoir accepté de répondre à mes questions.

Kajon : Merci beaucoup à vous ! (*^▽^*)

ink4

Voilà qui termine cette interview, je vous recommande évidement de consulter ma critique de son premier album !

Site officiel
Télécharger l’album, Ototoy
Critique de son premier album

2011.10.24

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s