Une Chanson, Une Histoire #07 ~Ritsuko Okazaki

En ces temps incertain et confinés, continuons ce sympathique petit projet qui est une bonne occasion d’écouter et de découvrir quelques artistes Japonais. Je prends « au hasard » une chanson dans ma collection et je vous livre une petit ou une grande histoire autour de ce titre.

Chaque chanson raconte une histoire, et nous avons tous une histoire à raconter sur chaque chanson…

Que dire sur Ritsuko Okazaki ? Elle fait partie de cette longue liste de parolière compositrice qui n’avait jamais eu l’idée de devenir chanteuse… C’est souvent les meilleurs !

En plus de ses mélodies de qualités et ses textes particulièrement intéressants, cette chanteuse dégage une émotion particulière et contrastée.

A l’image de la chanson Haru no Yorokobi extraite de son meilleur (et dernier vrai album) Life is lovely. (2003). La joie et la tristesse se mélangent dans un paradoxe étonnant, il y a quelque chose te vraiment viscérale dans ses chansons qui peuvent paraitre au premier abord, presque légères et innocentes. J’adore aussi son absence de voix, tellement émouvante.

Probablement que son histoire et son enfance si particulière ont influencé sa carrière et son approche artistique. Notre vision est probablement aussi influencée par sa mort soudaine en 2004.

Ritsuko Okazaki Haru no Yorokobi
Album : Life is lovely. (2003 02 05) – [KICA-591].

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s