Une Chanson, Une Histoire #11 ~Nahoko Kakiage

Encore une journée de travail intensif, pendant que ça traine sur Netflix… Mais faite une pause dans votre marathon de série US merdiques pour prendre 5 minutes pour écouter et découvrir des vrais talents de la musique Japonaise.

Je rappelle le principe, je prends « au hasard » une chanson dans ma collection et je vous livre une petit ou une grande histoire autour de ce titre.

Chaque chanson raconte une histoire, et nous avons tous une histoire à raconter sur chaque chanson…

Franchement que dire ? Cette artiste est une déesse ! Son album Psalm (2004) est une bombe absolument, sans doute son chef d’œuvre.

Il s’agit de ma première expérience avec Nahoko Kakiage, j’ai reçu cet album en 2004 et je l’ai écouté le soir, au couché…

Cette chanson d’introduction est vraiment sublime, originales, avec une production insensée et extrêmement bien travaillée.

Nahoko tisse une toile de sonorités électro-acoustiques à la fois délicate et puissante sur des paroles inventées. Mais où va-t-elle chercher ces sons ??? Le final est tellement sublime sans sa déconstruction qu’il me fait pleurer ! (En plus elle fait absolument tout…).

Bref, sans doute l’un des plus grands albums d’artiste Japonais de ma collection. Sans aucun doute…

Nahoko KakiageNella Nebbia Blu
Album : Psalm (2004 11 17) – [PCCY-01718]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s