TOP 2012 ! Bilan de l’année !

La fin du monde n’a évidemment pas eu lieux, et toutes les sectes ou crétins, formant une bonne masse de notre société, sont repartie bosser dans leur boulot minable pour nourrir leur tripoté de môme aussi crétin qu’eux… Mais l’année 2012 fut également une très bonne année en ce qui concerne « mon » petit monde de la musique japonaise indépendante, ou comme j’aime à les appeler… Des artistes très Vaniens

vanxxxx

Mégalomanie mis à part, le cru 2012 fait aisément oublier une année 2011 plutôt moyenne, se rapprochant de 2004, une année incroyable en termes de qualité. Tout comme 2011, 2012 fut l’année des découvertes avec des nouveaux noms. Van continu pour le plaisir des quelques personnes qui le suivent, de dégoter des artistes totalement inconnus mais sacrément talentueux, je pense à Lööf, Akaikutsu, Bio Tolvan ou Cellzcellar.

Mais cette année est assurément l’année des grands retours, même improbables, comme Matryosha, Yuiko ou Mari Fukuhara… Mieux encore, une sorte de faille temporelle fort mystérieuse nous a permis le retour d’Emiko Shiratori, Itou Masumi et pire encore le come back fracassant et satanique des sœurs sourires, alias Kuroyuri Shimai, qui nous gratifie de la meilleure compilation spéciale cérémonie funéraire depuis 7 ans !

Mais c’est aussi une année de déception pour de nombreux fans (dont moi) avec la vraie déception de l’année… Je vous en dis pas plus, le nom de cette chanteuse commence par RURU et fini par TIA

– Sans plus attendre voici mon top 10 des meilleurs albums de l’année 2012.

top011 > TenniscoatsPapa’s Ear

Après une 3eme place décrochée en 2011 avec le superbe et minimaliste album  Toki no Uta, c’est sans appel que la première place revient au nouvel album de duo magique. Cet album et d’une incroyable beauté et finesse, nos deux amis nous démontrent à nouveau qu’une production simple peut donner des choses extraordinaires ! Durant ce magique album, Tenniscoats nous offre une folk brillante, puissante, sans fioriture, ou l’émotion de la voix de la chanteuse nous transporte dans un autre monde, doux, atmosphérique et délicat. La réécoute de cet album pour ce dossier conforte mon impression très positive. Chaque chanson est une perle à écouter sans attendre, à l’image du titre fleuve Hikoki, d’une transcendante beauté. Certes ce genre d’album ne claque pas avec des arrangements compliqués et prétentieux, mais l’approfondissement de cet univers de lumière et d’ombre est une expérience salvatrice ! Cerise sur le gâteau, le groupe a sorti un 2eme album cette année, le plus rock  All Aboard!, certes moins fini et cohérent, mais nous offrant quelques belles choses à se mettre sous la dent ! Bravo, on attend la suite.

top022 > Arai AkinoRed Planet, Blue Planet

J’ai dû faire preuve d’une grande objectivité pour ne pas mettre ma chanteuse préférée sur la plus haute marche de ce top… Mais j’ai tenu bon et ce ne fut pas facile. Avec ces deux albums, qui n’en font qu’un,  Akino Arai fait un grand retour 3 ans après le fort sympathique Sora no Sphere. Aussi passionnant, émouvant et même géniale peut’il être, ce concept souffre d’une certaine incohérence… Compiler des nouvelles chansons, des singles et des cover songs sur 2 albums sans séparation n’est pas forcément une idée géniale. C’est le reproche principal que je fais à ce retour… Sinon on retrouve la Akino qu’on aime, triste et joyeuse, émouvante, allant du piano voix à de la musique électronique. Bref ces deux albums regorgent de choses passionnantes et intéressantes qui nécessiteraient des pages d’analyse et d’explication ! Quoi qu’il en soit, ce double album constitue une sortie majeure de 2012, que je recommande très sincèrement.

top033 > YuikoFelicity

Le retour de la chanteuse Yuiko fut totalement inattendu, en effet depuis plus de 5 ans, l’artiste avait mis sa carrière entre parenthèse afin de se consacrer à sa famille. Elle refait surface avec un album en rupture musicale avec ses précédents. En effet, l’aspect électronique disparait totalement pour une production acoustique et minimaliste. Dans un premier temps j’ai été directement septique… Je me trompais. Cet album est un petit bijou de beauté et de finesse ! Oscillant entre le healing song et la chanson traditionnelle, Yuiko nous livre ici un album minimaliste, plein d’émotion. Quelques notes de piano et des bruits de la nature suffissent à Yuiko pour nous transporter dans un univers doux et beau. On retrouve la qualité des compostions des précédents albums avec une nouvelle maturité et de nouveaux horizons musicaux. Cet album achetable pour quelques euros sur le site du label Australien est un inattendu moment fort de l’année.

top044 > Mari FukuharaKarakuri

Il aura fallu attendre 5 ans, pour que la musicienne conceptuelle  Mari Fukuhara sorte un nouvel album. Il fait suite au surprenant  Pieta sorti en 2007. L’étonnante variété de cet album demande un bon moment de digestion, il est souvent nécessaire de le réécouter plusieurs fois pour bien entrer dans son univers. On retrouve avec plaisir ce mélange, piano, cuivres, et électronique dans un délire rétro kitsch expérimental. On retrouve également les belles mélodies et des thèmes à base de piano. Mais sur cet album Mari innove avec des titres plus chantée (en général les albums de Mari Fukuhara sont majoritairement composés de pistes instrumentales). A travers quelques chansons étranges et délirantes de Mari se rapproche d’artiste comme Kahimi Karie. Je ne peux que recommander l’achat de ce troublant mais ensorcelant album, les qualités de compositrice de Mari Fukuhara ne sont définitivement plus à prouver. J’ai bien peur qu’il fasse attendre 5 ans avec un nouvel album… Dommage !

top055 > Eiko IshibashiImitation of life

L’année dernière, son précédent album Carapace, avait véritablement révélé un immense talent. Eiko confirme définitivement ce fait en offrant une suite à cet opus avec l’incroyablement dense  Imitation of Life. Ce nouvel album va encore plus loin que son prédécesseur ! Les chansons sont de plus en plus longues, les arrangements de plus en plus complexes et intéressants. Folk pop jazz… Cette étrange fusion ne manque pas de style et donne suite dans l’excellence au précédent album sorti il y a un an… On aurait pu croire que ce temps plutôt court, pour la production de cet opis, aurait pu entrainer une baisse de qualité, et bien c’est le contraire, Eiko Ishibashi est sur un dynamique créatrice et inspirée, probablement provoquée par Jim O’Rourke (producteur émérite de Kahimi Karie). La chanteuse a également sorti un 2eme album cette année, il s’agit de I’m Armed, un album de pistes instrumentales uniquement au piano. Même si cet album n’a rien d’indispensable il mérite notre curiosité et révèle un talent étonnant pour la discipline.

top066 > SingerSenThe World in my Eyes

Indéniable révélation 2011, avec son EP Sirens , la chanteuse Chinoise SingerSen sort enfin son premier full album. La carrière de cette jeune artiste assez étonnante et délirante est en pleine éclosion et ce premier album marque un premier essai relativement concluant. Malgré le trop petit nombre de chansons inédites, SingerSen nous livre un album complexe et étonnant oscillant entre underground, classiques, électro et rock. Cet album est coproduit par le musicien Guy Sigsworth, producteur prolifique et éclectique ayant déjà travaillé avec Bjork et Madonna (grand écart !). Il semble être tombé sous le charme de la voix ultra puissante et de l’univers complètement délirant et la chanteuse… Et moi aussi ! Oui cet album comporte beaucoup de défaut (arrangements lourd et peu maitrisé, manque cruel de cohérence), mais pour une première tentative, l’essai semble transformé avec classe, ouvrant l’avenir sur un potentiel important. Mon principal reproche sera que la chanteuse cherche encore sa voie et va un peu dans tous les sens et n’a pas encore construit son identité musicale et artistique.

top077 > MatryoshkaLaideronnette

L’Arlésienne du post rock underground est enfin sortie ! On y croyait plus, mais le duo mystico-dark-romantique composé de Sen et de Calu nous offre leur 2eme album au titre étrange : Laideronette. Annoncé depuis 2009 cet album fut sans cesse repoussé… Après plusieurs démos offertes aux fans impatient, l’album sorti enfin en décembre. Il s’agit d’une très belle évolution depuis leur premier album. On retrouve cet univers gothique, savant mélange de piano, d’électronique et de la douce voix de la chanteuse. A travers 10 pistes (avec quelques instrumentaux très intéressants) Matryoshka déroule un univers baroque et sombre, fourmillant de détails et d’originalité. La qualité de la production est sensationnelle pour ce genre d’artiste. Peut-être que cette longue maturation et finition furent importantes. Quoi qu’il en soit, les fans semblent être ravis de cet album bien fait et largement distribué dans le monde. Il faut dire que ce genre de musique indépendante se vend plus hors Japon. L’album venant de sortir je n’ai pas encore fini de le digérer (il est plutôt complexe), il est probable que si il était sorti plus tôt dans l’année il aurait eu une autre place dans ce top, plutôt vers le haut !

top088 > AkaikutsuSalvaroge no Machi

Arrivé ici, la sélection est bien complexe, en effet une de nombreux  album se valent et mériteraient de figurer dans ce classement annuel. Je vais donc me faire plaisir en sélectionnant des albums plus variés, histoire de diversifier ce top. Je mets en 8eme place, le 2eme album du groupe  Akaikutsu. Ce groupe composé du musicien Junpei Kamiya et de la chanteuse Akiko Higashikawa (dont j’ai apprécié la carrière solo) nous propose une pop acoustique de qualité. Quel plaisir j’ai eu à parcourir ce petit album sans prétention et plein de légèreté. On trouve une pop-folk efficace et sacrément bien composée dotée d’une production acoustique est extrêmement bien faite, à base de piano, cuivres, violons et percussions. Au final ce petit album inattendu et émouvant m’a procuré beaucoup de plaisir et je vous le conseil sans hésitation ! Je vous recommande également leur premier album du même acabit. Je suis satisfait de cette collaboration qui permet à Akiko de véritablement se révéler ! On attend la suite.

top099 > Uri NakayamaHorohoro

J’ai encore craqué ! Tout juste sorti le nouvel album d’Uri Nakayama m’a immédiatement séduit. Mais pourquoi ? C’est bien simple, la chanteuse m’a encore fait rêver et voyagé ! Comme pour le précédent album sorti en 2011 (également 9eme de mon top) Uri nous invite au grès d’un savoureux mélange, jazz, bossa, scat, ballade dans son petit monde coloré, enjoué et plaisant. Sa voix unique, sa trompette vigoureuse et son accordéon mélodieux nous embarque en quelques accords et nous construit un large sourire et une furieuse envie de danser au soleil… délire mis à part (car je délire un peu là), cet album prend honorablement la suite de VivaViva (son précédent opus) et nous offre 11 chansons mélodieuses, funs, agréables et superbement produites avec bon nombre de musicien de talent. Comme quoi, ça change, ici point de chansons compliquées et d’arrangements emberlificotés, tout n’est que joie, douceur et simplicité et ça fait du bien !

top1010 > Emiko ShiratoriUta Keshiki ~Nihon no Jojou Kashuu

Ah Ah ! Vous pensiez que j’aurais oublié ma chanteuse fil rouge de ma passion pour la musique Japonaise ? Et bien non et j’en suis plus que ravi, car oui ELLE est de retour !! Après des années de misère (pour moi) la chanteuse Emiko Shiratori revient avec un nouvel album solo !!!! Oh grand Dieu c’est un miracle !

Après un « bouquet de fleur » sacrément kitsch avec Toi et Moi, Emiko nous offre un album de reprise de chansons traditionnelles… Bon, certes, j’aurai préféré un véritable nouvel album avec des chansons originales mêlées à des reprises de standards américains, mais ne boudons notre plaisir ! En plus cet album est excellemment produit, (pratiquement) entièrement acoustique mettant en avant la voix cristalline d’Emiko Shiratori qui n’a rien perdu de sa superbe… Encore mieux, le succès semble au rendez-vous puisque la chanteuse donnera une suite à cet opus avec l’album Uta Keshiki ~Omoide no Douyou Shouka Shuu~ qui sortira en février 2013 ! Ok, finalement Dieu existe ! Ave Maria !

Évidement il y a plein d’album intéressant que j’ai bien aimé cette année. Voilà une petite sélection en vrac, je vous conseille d’y jeter une oreille attentive, il y en a pour tous les gouts, même les plus mauvais !

Loof – Miniature Garden
Magdala – Magdala
Itou Masumi – Wonder Wonderful
Nagano Tomomi – Haru e no rakka
Noon – Natural
Chara – Cocoon
Noriko Mitose – Vierge automatique ~giji shojo rakuen haikyo II~
Akiko Shikata – Laylania
Aniss and Lacanca with the Chill Hearts – New Jersey will sing for a tide
Bio Tolva – Chiaroscuro
Cellzcellar – Circus from a bygone era
Ichiko Aoba – Utabiko
Minakumari – Rang
mmm – Hohi
PoPoyans – ZOO
Tenniscoats – All Aboard!

Cette année n’a pas fait exception à la règle, renforcé par la crise du disque, les best of ont été incroyablement nombreux. Voici mon top 3 des best of indispensables de l’année 2012.

best011 > Hajime ChitoseKatari Tsugu Koto

La chanteuse semble avoir mis de côté sa carrière cette année, nous n’avons hélas pas eu le droit à un petit single. Mais Hajime a sorti un excellent best of retraçant 10 années de carrière et de succès. Ce best of contient tous les singles de la chanteuse avec quelques chansons plus rares mais tout aussi intéressantes. Voilà une occasion de redécouvrir la voix exceptionnelle d’Hajime Chitose, reconnu par le milieu professionnel, comme l’une des grandes interprètes de ces 10 dernières années, et c’est amplement justifié ! De plus le best of est sorti dans une édition avec DVD contenant tous les clips de l’artiste, le tout regroupé dans un magnifique packaging. Bref le Best of indispensable de cette année

best022 > ZABADAKMoon Year

Il ne s’agit pas exactement d’un best of, mais d’un box contenant des rééditions, superbement remasteurisée, des grands albums de ZABADAK, époque Yoko Ueno, de 1989 à 1993. On y retrouve un concentrer du talent de Kira Tomohiko et de Yoko Ueno à travers 4 albums complètement cultes. De plus on trouve un 5eme disque contenant des chansons inédites et rares, comme les versions single et les faces B, ainsi que quelques titres en live. Le travail de remasteurisation est de grande qualité, ce qui permet de redécouvrir avec un son bien plus clair, toutes les subtilités des productions de ZABADAK. Seul regret l’absence de l’album Welcome to Zabadak (leur premier full album) appartenant à une autre maison de disque, qui ne semble pas avoir prévu de le rééditer.

best033 > Hiroko TaniyamaHana to Yume

Encore une artiste que j’adore et adule… J’avoue avoir tout tenté pour vous l’imposer et faire découvrir son immense talent. Bon Hiroko c’est mon nouveau fil rouge, bien que son talent ne soit pas aussi éclatant depuis les années 2000. Mais ce Best of entièrement remasteurisé nous rappel cela. On y redécouvre les grandes chansons de la chanteuse avec une belle sélection de la période 1988-1998, qui constitue pour moi l’œuvre maîtrise d’Hiroko Taniyama. Certes le talent de la chanteuse demande une période d’adaptation afin d’être révélé mais le jeu en vaut la chandelle et vous procurera de nombreuses émotions tant le style de la chanteuse est étonnant et bien construit… Allez tenter l’expérience.

Déception de l’année 2012 :

topnaze> RURUTIANODE from R

S’il y a bien un album qui m’a profondément déçu cette année, c’est NODE from R, l’album du grand retour pour la chanteuse  RURUTIA, après une année de pause. Et pourtant, j’ai espéré que ce nouvel album soit différent des annonce pessimistes de certains… On retrouve dans cet album les deux mini albums, Behind the Blue et RESONANCE… Les excellentes faces A et les ratées faces B… RURUTIA donna une lueur d’espoir avec la sortie de la superbe chanson Mystic Pendulum, hélas, malgré un début d’album excellent avec une superbe introduction et le très bon titre The Name Of Anger, le soufflé retombe avec des chansons désespérément ennuyeuses comme Invitation ou Hitotsubu no Tomoshibi, des chansons ratées comme Shinai, Iris ou Rainbow et une bouse intersidérale nommée Spectrum. La déception est dure car RURUTIA semble glisser vers des productions mainstream plutôt moyenne. Nous verrons ce que donnera la suite de sa carrière de RURUTIA. Mais j’ai peu d’espoir !

Xanax 2012 :

toplol> Kuroyuri ShimaiShinra bansho no Koe

Sans aucun doute le meilleur album de l’année à la condition de l’écouter sous Tranxene dans un cimentière à minuit un soir de pleine lune habillé en gothique. Voici donc le nouvel album des Kuroyuri Shimai. Après quelque année de retard nous avons enfin la chance de réécouter les plaintes mystiques du duo… Grand orgue, minimalisme et surtout plein d’écho sont au programme de ce nouvel album qui tire sur les mêmes cordes (de pendu ah ah) que les précédents albums. Que dire ? Nous avons enfin la compilation ultime pour els cérémonie funéraire… A achetez d’urgence !

Le Vaporéto de l’année 2012 :

toploCette année le numéro 1 du top mytho est remporté haut la main pour notre duo électro-techno-kitsch-ringard, TWO-MIX, dont le grand retour (pas vraiment attendu) prévu pour l’été fut sans cesse repoussé pour finalement sortir… en Janvier 2013… Et encore je n’y crois pas. Mais cette palme revient surtout à Shiina Nagano (parolier et producteur du duo) qui n’a pas cessé de nous mythonner sur son blog. Il faut dire que le petit galère un peu depuis l’arrêt du groupe, car sa consœur, chanteuse et compositrice Minami Takayama, n’en n’a clairement rien à foutre… De toute façon en plus d’être une seiyuu totalement culte, elle profite de son divorce ultra lucratif du mangaka Gosho Aoyama.

Le petit Shiina Nagano annonce d’abord un album… Puis un EP de 3 chansons, pour finir par annoncer un single de 2 chansons dont les titres prêtent à sourire… T.R.Y – NEXT- et accrochez-vous… Across The End – Platinum Stream-. Bon avec ça je m’attends vraiment à du lourd… Mais je meilleur restera l’excuse bidon de Shiina. Il évoque des problèmes de santé, mais ça sent plus le manque d’inspiration ou l’indisponibilité de la chanteuse Minami Takayama… Bref nous verrons bien mais on risque de bien se marrer !

Autre artiste que j’adore, la chanteuse Yula Yayoi dont le nouvel album est repoussé depuis 2010… Je vous laisse la bannière présente sur son site officiel, car une image vaut mieux que 10 000 mots :

jewel_Album_bunner

Voilà j’espère que ce petit dossier (qui m’a donné pas mal de temps d’écriture) vous a interpellé et j’attends vos avis sur ma sélection et bien entendu la vôtre. Pour le moment 2013 s’annonce calme, avec quelques annonces intéressantes tout de même, comme le nouvel album d’Emiko Shiratori et nouveau single d’ Arai Akino prévu pour le 30 janvier… Et justement 2013 sera l’année d’Akino Arai puisque la chanteuse fera son retour en France pour deux concerts exceptionnels à Paris le 28 février et le 1er mars… Bonne année.

Publicités

4 réflexions sur “TOP 2012 ! Bilan de l’année !

  1. « La fin du monde n’a évidemment pas eu lieux, et toutes les sectes ou crétins, formant une bonne masse de notre société, sont repartie bosser dans leur boulot minable pour nourrir leur tripoté de môme aussi crétin qu’eux… » Quelle belle ouverture d’esprit ! Avec, en bonus, de belles fautes d’orthographe…ça la fout mal pour un élitiste indépendant !

    • Pour information, cet article date de mon précédent blog, il a été recopié sans changement ici.

      Cet intro convenait probablement bien à l’époque et à mon ancien blog, mais ici le ton à quelque peu changé… Bien entendu si tu te bases sur cet unique article ‘riche en découverte cela dit) pour donner un avis définitif sur mon nouveau petit blog… C’est bien dommage. Tu passes peut être à coté de quelque chose ?

      Cordialement.

  2. Pingback: TOP 2013 ! Bilan de l’année ! | Van Jmusic

  3. Pingback: Le retour de Maria Hato ! | Van Jmusic

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s