[Live Report] Hiroko Taniyama « 45th Anniversary », beaucoup de magie…

Cela fait de très nombreuses années que j’écoute Hiroko Taniyama… Cette artiste est vraiment incroyable et possède un univers extrêmement étonnant et sacrément personnel !

J’ai enfin pu avoir l’occasion de voir la chanteuse en concert… et quel concert ! Pour fêter ses 45 ans de carrière Hiroko a organisé un grand concert anniversaire avec de très nombreux musiciens invités… pour être précis, 11 ! Cependant, produire plus de 2 heures de concert avec 11 musiciens (12 si l’on compte Hiroko Taniyama), me parait être d’une très grande complexité, Hiroko opte donc pour une suite de différents « sets » qui mèneront à un grand final avec tous les musiciens. Si dans un premier temps ce système de « set » ne me paraissait pas optimal, il s’avère qu’il permet à Hiroko d’exprimer les différents styles de sa musique.

Un piano et une voix.

Le concert s’ouvre avec une série de piano-voix, simple et émouvante. Il débute avec surprise sur une chanson étonnante, Idainaru sakkyokka (Decomposing Composers) (2006), une adaptation de la chanson Monty Python. Un choix surprenant pour débuter, mais Hiroko n’a jamais caché son admiration sur ce groupe d’artiste Anglais. Notez une robe blanche pour cette première partie du concert consacré aux chansons plus « joyeuses ».

S’en suis des grands classiques, Mado (1977), Country Girl (1980)… Ce premier « set » émané de nombreux et long « talk » se termine avec un autre grand classique, l’émouvante ballade, Kaze ni nare ~Midori no tame ni~ (1983). C’est toujours très agréable d’entendre Hiroko en simple piano-voix. On peut y admirer la qualité des mélodies et l’émotion (triste ou joyeuse) qui se dégagent des chansons d’Hiroko Taniyama.

Un charmant quartet !

Le 2eme « set » commence avec l’arrivé des 4 musiciens du Kuricorder Quartet. Il s’agit de 4 multi instrumentistes talentueux ! C’est très agréable d’entendre ces instruments, des cordes, des bois, des flutes, mais aussi des petites percussions lorgnant sur la musique celtique.

Dans ce « set » Hiroko chante des chansons joyeuses et lumineuses, notamment des titres pour enfants montrant le côté « White Side » qui s’opposera au « Dark Side » sur prochain « set ». J’ai particulièrement apprécié Iminashi Alice (2003). On retrouve les chansons de cette partie dans l’album Hirocorder☆Kuricorder (2016).

Dark Side…

Après une pause, nouveau « set » pour un nouveau style, Hiroko revient pour chanter des titres plus sombres, elle change d’ailleurs tenu pour un ensemble noir. Pour cela elle est accompagnée du guitariste Rinten Okazaki (particulièrement talentueux) et de son ami et co-arrangeur depuis 1985, je fameux IshiAQ.

L’ambiance et sombre, mêlant acoustique et électronique, il commence avec l’emblématique Makkura Mori no Uta (1986), pour se poursuivre avec une de mes chansons préférées, Mori e Oide (1990). Hiroko enchaine avec 2 chansons magnifiques, Elfin (1992) et la longue Oukoku (1992), dans une version inédite et très différente de la version album. Un très grand moment pour moi. Le « set » se termine par Mukougawa no Oukoku, une chanson de l’album Tsubasa (2002), petit anecdote, Hiroko avait oublié de quel album venait ce titre !

Neko Saito !

Ce nouveau « set » sera entièrement interprété avec un quatuor à corde dirigé par le célèbre violoniste Neko Saito. Une sacrée performance qui commence avec LA bombe d’Hiroko Taniyama, la magnifique et délirante chanson Dai 2 no Yume ~Hone no Eki (1989). Totalement magique, je n’ai pas d’autre mots. J’ai également adoré la chanson Mangetsu Pot-au-feu (1998) qui trouve une autre dimension avec ces nouveaux arrangements. J’ai également redécouvert avec surprise le titre SAKANA-GIRL (1995), totalement différent (et meilleur) que la version album !

Tout le monde !

A ce moment les 12 artistes se retrouvent sur scène (dont Hiroko au piano), pour interpréter Mukougawa no Oukoku (2002). On assiste à une grande maitrise dans les arrangements et le résultat et sensationnel pour un grand final brillant.

J’ai été subjugué par cette nouvelle version de Candine (1999), alors que je n’aimais pas trop les arrangements de la version album, bien que j’ai adoré sa reprise en 2013 avec THE ROLLY dans l’album Bougyaku no Karakuri Ningyou Gakudan. Cette version live est MAGNIFIQUE !

Le concert se termine en apothéose avec Umi no Jikan (1991), une belle chanson, pleine d’émotion et sacrément bien réarrangée pour l’occasion.

– ENCORE

Hiroko revient avec l’ensemble des musiciens pour interpréter une chanson surprise, Shuudenza (2007). En plus des musiciens, 5 choristes invités montent sur scène pour prêter main forte à Hiroko. Comme dans la version album on retrouve la participation vocale des amis et collaborateur de la chanteuse. Un très beau moment, émouvant, pour cette très belle chanson à la mélodie vraiment magique.

Après une ultime demande des spectateur, Hiroko Taniyama interprète seule, en piano voix la magnifique ballade Oyasumi (1982).

Un concert magnifique et très diversifié montrant les différents styles d’Hiroko Taniyama, allant des chansons joyeuses aux titres plus adultes et sombres. L’organisation par « set » peut surprendre, mais le concept « anniversaire » voulant explorer les différentes époques et styles, explique ce type de concert. J’aurais adoré un concert entier avec les 11 musiciens ! Mais avec ce concert, Hiroko a pu varier les styles et les émotions. La voix d’Hiroko est vraiment puissante et s’améliore avec l’âge, lui donnant un quelque chose de plus émouvant.

Le concert a été intégralement filmé par de nombreuses caméras, il est donc possible qu’un DVD/BLU-RAY sorte avant la fin de l’année (au moins un album live). De plus, grande nouvelle, Hiroko a annoncé la sortie d’un nouvel album original en septembre 2017 !! Si l’on exclut, les albums concepts, collaboratifs etc… le dernier VRAI album d’Hiroko remonte à 2011 avec Yume Miru Chikara (et il n’était pas très bon…).

La même semaine que le concert est sorti un triple album regroupant tous les singles d’Hiroko Taniyama (il s’est très bien vendu d’après Hiroko qui a remercié ses fans pour cela). Amusant, Hiroko a précisé que cet album n’était pas un best of, mais une compilation des singles. Elle n’assume pas tout car on retrouve rarement les singles dans les albums, ou dans des versions très différentes. Elle a également déclaré qu’elle été masochiste de continuer à sortir des albums sans avoir produit des beaucoup de tubes (hit song).

Après le concert j’ai rencontré les fans, ils sont tous charmants et accueillants et m’ont posé plein de question, ils ont été très généreux ! On m’a même demandé des autographes XD !

Un magnifique moment pour moi, j’ai enfin vu Hiroko Taniyama, et j’en suis ravie ! même si c’est impossible qu’un seul concert rende justice à la carrière de la chanteuse car il faudrait qu’elle y interprété au moins 70 titres ! Un choix forcément frustrant est nécessaire… J’aurais adoré entendre de nombreux autres chansons, mais pour cela, il faudra retourner au Japon voir d’autre concert ! j’y travail !

Hiroko Taniyama Concert ~Debut 45th Anniversary Harvest Festival~
2017.04.29 at Tokyo International Forum Hall C

01. Idainaru sakkyokka (Decomposing Composers),
02. Mado
03. Country Girl
04. Ginga tsuushin
05. Kaze ni nare ~Midori no tame ni~
06. Sokkuri Housse
07. Koisuru ni watori
08. Iminashi Alice
09. Piyo no ongaeshi
10. Neko no Mita Yume
11. Makkura Mori no uta
12. Mori e oide
13. Elfin
14. Oukokou
15. Mayonaka no taiyou
16. Dai 2 no Yume ~Hone no Eki
17. Mangetsu Pot-au-feu
18. Kimi no tokei ga koko ni aru yo
19. SAKANA-GIRL
20. Mukougawa no Oukoku
21. Candine
22. Umi no jikan
ENCORE
01. Shuudenza
02. Oyasumi

Publicités

2 réflexions sur “[Live Report] Hiroko Taniyama « 45th Anniversary », beaucoup de magie…

  1. Pingback: [Live Report] Chie Ayado – DO JAZZ ~Le moment WTF ! | Van Jmusic

  2. Pingback: Nouvel album pour Hiroko Taniyama ! (enfin !) | Van Jmusic

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s