TOP 2017 ! Bilan de l’année !

Si j’ai dérogé à la règle l’année dernière avec ce traditionnel « TOP » c’est pour des raisons floues et compliquées… Il devait être sous format vidéo mais il ne fut jamais vraiment tourné. Afin de ne pas refaire l’impasse, j’opte cette année pour un petit texte rapide afin de vous présenter Le TOP 2017 ! Bilan de l’année. Une petite année, mis à part quelques albums, rien ne m’a spécialement excité cette année ! Je retiens surtout mes vacances au Japon durant lesquels j’ai pu assister à de nombreux concerts particulièrement cool et variés.

Voici donc, plus ou moins bien classé, mon TOP 10 des meilleur album 2017. Ce top vous permettra de découvrir des albums qui sont pour moi les meilleurs de l’année. N’hésitez à faire le vôtre.

<1> Hiroko Taniyama – Tsuki ni kiita 11 no Monogatari

Sans la moindre hésitation, le nouvel album d’Hiroko Taniyama occupe la première place de ce classement (et de très loin) ! Quel retour ! Il faut dire que la chanteuse nous avez habitué à un rythme bien plus soutenu, il aura fallu attendre 6 ans depuis la sortie de son précédent vrai album solo, le très très raté Yume Miru Chikara.

Entre temps Hiroko a fait beaucoup de recyclage de sa discographie à travers 3 albums d’auto reprise avec le rockeur trash THE ROLLY et les musiciens de Kuricorder Quartet. Le tout entrecoupé de Best of, album live et autre single collection.

Ce retour est une vrai réussite, Hiroko s’est entourée de nouveaux producteurs, donnant un cachet assez stylé, en tout cas nouveau, à ses chansons. On notera un magnifique duo composé et interprété par Akino Arai !

Par de nombreux aspect cet album est son meilleur depuis 10 ans, et rattrape le niveau de son magnifique album Finland ha Doko Desuka? sorti en 2007.

De plus j’ai pu assister à son MAGNIFIQUE concert anniversaire qui je l’espère sortira en DVD/BLU-RAY cette année. En septembre je suppose, car pour une raison bien mystérieuse, 80% de sorties de la chanteuse ont eu lieux en septembre…

<2> Toma Itoko – When the world will mix well

Dans un registre totalement diffèrent, j’ai été totalement surpris par la sortie du 2eme album de Toma Itoko, 8 ans après un premier opus fort convainquant…

Ici point de productions compliquées et sophistiquées… La chanteuse susurre quelques poétiques mots accompagnés d’un doux piano. Cela donne un album étrange et lent, assez « contemplatif », il parait même être joué en direct, à la limite de l’improvisation.

C’est un vrai bonheur d’écouter cet album. Il est d’une douceur incroyable, on flotte dans une étrange apesanteur entre voyage et nostalgie. Tout parait simple et purifie l’esprit, presque émouvant parfois.

Cet album ne plaira pas à tout le monde, par son coté totalement épuré et minimaliste, mais vous pouvez passer un excellemment moment à vous laissant porter par cette simplicité finalement plus élaborée qu’elle n’y parait.

<3> Sami Kon – Blossom

Il s’agit du premier vrai album de la chanteuse et il m’a totalement convaincu ! Il s’agit d’une pop-folk-rock très élaborée dans la ligné de Eiko Ishibashi. D’ailleurs cette dernière est présente sur la production de ce disque et cela se sent.

On retrouve de superbe mélodies et la production très sophistiquée de Eiko Ishibashi. C’est un vrai plaisir qui se laisse écouter avec fluidité si vous êtes rodés au genre, cette impression est renforcée par la voix assez agréable de la chanteuse, qui tire vers les graves (contrairement à beaucoup de voix japonaises).

Bref, je n’ai pas grand-chose à dire sur cet album, il est parfait d’un bout à l’autre, peut-être un peu trop ?

<4> Akino Arai – Smile

Quoi ? Je ne suis objectif ? Je ne vous cache pas que je suis un très grand fan de la chanteuse et en plus d’avoir l’occasion, une nouvelle fois, d’aller la voir en concert, j’ai été surpris de la sortie de ce mini album auto-produit et auto-édité.

Depuis quelques années Akino a créé son propre label, ce qui lui permet de produire ses amis musiciens mais aussi d’élaborer des projets que sa maison de disque, JVC, aurait jamais acceptés.

Ce mini album de reprise est très surprenant car sur les 6 chansons, Akino chante 3 titres en Français : Catherine, Le Premier Bonheur du Jour, Les Moulins de mon Cœur. Akino n’a jamais caché son amour pour la chanson Française des années 60-70… Et c’est un plutôt bel hommage avec des réinterprétations très épurées au piano.

C’est pur, c’est doux, ça a le charme des autoproductions avec une simplicité, et une voix très proche façon prise direct. Ça donne un côté très émouvant par la simplicité des arrangements et la rondeur de l’enregistrement (ici point de production compliquée et « lourde »).

Au passage Akino n’a pas chômé cette année. Je me suis dit qu’après la sortie de son magnifique album Little Piano Plus en 2016, ça serait une année blanche… Et bien non… Un single d’animé avec le surprenant Yume Miru Ame, puis un single avec son groupe TWO WURLI AND…, un autre single, avec la chanson pour enfant Ohayou Chikyuu, mais aussi sa collaboration avec Codex Barbès, Hiroko Taniyama et le nouvel album de son ami Hisaaki Hogari… Au final plein de chose ! De plus Akino est actuellement en studios pour j’espère un projet intéressant.

Oui, Akino nourrit sa fan base avec ce type de petit projet, mais je pense que c’était une vraie envie de sa part… A titre personnel j’ai été très ému par le final de ce disque, la chanson A Dream Is a Wish Your Heart Makes. D’une part la mélodie bien connue est une vraie réussite et tirera sur une certaine nostalgie de l’enfance (merci Disney). Dans cette version Akino susurre dans nos oreilles cette jolie comptine, puis arrive un arrangement minimaliste à base de piano avec écho et une très subtile programmation électronique. C’est très émouvant et d’une justesse incroyable. Courrez acheter ce disque qui financera l’artiste directement sans intermédiaire.

<5> Shiina Ringo – Gyaku Yunyuu ~Koukuukyoku~ Volume 2

Shiina Ringo est vieille est folle… des fois elle fait n’importe quoi, d’autre fois elle se sublime… Cet album de reprise de chansons écrites pour d’autres est une vraie réussite et efface le « volume 1 » que j’avais littéralement détesté à cause d’une production foireuse, bruyante et saturée.

Ici l’aspect jazzy (parfois rock) est mis en avance pour une production de qualité fait avec gout par des gens très compétents.

L’album s’écoute facilement d’une traite, il est assez court (45 minutes) et met en avant les superbes mélodies de la chanteuse, contrairement au précédents qui a tout détruit. Rien à dire, c’est un vrai plaisir d’entendre Shiina sur ce type de production. Bon elle n’a pas fait grand-chose… Mais Shiina Ringo a un talent immense pour se vendre… Alors bon !

<6> Cellzcellar – Belka

Le retour de Cellzcellar avec un album concept sacrément bien fait ! On retrouve la magie du concept Cellzcellar avec un savant mélange de Post-rock, électronique, musique pop, jazz, expérimental, folk acide etc… De plus l’histoire que raconte cet album est plutôt intéressante. Il narre l’histoire d’un garçon appelé Belka abandonné sur une planète déserte, après un moment de peur, il décide de marcher tout droit et trouve une ville en ruine et commence à visiter les lieux.

La force de cet album est la participation de nombreux guest, notamment pour les voix, on retrouve une sacrée liste de vrai grand talent notamment Köttur, Ferri, üka, Luna Goami du groupe AJYSYTZ ou encore Claudia Barton (Gamine) !

Oui cet album demande un temps et un vrai travail pour entrer dedans, Mais cet effort fait, c’est un vrai voyage dont on en ressort pas indifférent.

<7> KOKIA – tontonton ~Doubutsu no ongakkai~

Ahh KOKIA, je t’ai tant aimé, et tant détesté ! En tout cas, la chanteuse mène sa carrière d’une main de maitre, variant les concepts avec une facilité déconcertante.

Cet album est sur le papier un projet foireux sur le dos de ces fans ultra consommateurs… Il n’y a cas voir le nombreux hallucinant de versions différentes… Oui ce projet pourrai paraitre comme un bon moyen de s’en mettre plein les poches, et c’est franchement le cas…

Mais cet album est vraiment très bien fait, super qualitatif. KOKIA a vraiment bossé sur son concept, sur les mélodies et la production qui a un charme particulier d’indé de luxe.

Bon j’ai craqué, c’est un vrai plaisir d’écouter ce disque qui avait tous pour me faire fuir ! J’espère que son futur album qui sortira au printemps sera dans la même veine. Pour information KOKIA sortira un quadruple best of anniversaire le mois prochain !

<8> Mariko Hamada – Town Girl Blue

Je ne peux expliquer pourquoi cette chanteuse me touche profondément. Elle chante une espèce de folk-ballade majoritairement au piano. C’est d’une lenteur et d’une douceur incroyable ! Je ne sais pas si c’est sa voix ou ses mélodies (surement l’alliance des deux) mais ça me prend aux tripes direct.

Ce nouvel album autobiographique raconte avec poésie son histoire de la petite fille qu’elle était à la femme (bientôt ménopausée) qu’elle est aujourd’hui. Le sentiment de nostalgie et d’accomplissement se ressent à chaque chansons. Le grand final avec cette magnifique ballade totalement épurée m’a profondément touché. Pour dire le niveau d’attraction qu’a cet album sur moi… J’ai galéré pour acheter la version vinyle ultra limité sorti peu après.

Je ne sais pas pour vous mais pour moi cet album et cette artiste me touchent extraordinairement… Mis de coté l’aspect qualitatif de cette chanteuse, ça restera une question de gout et de sensibilité. Tentez l’expérience !

<9> LOVE PSYCHEDELICO – Love Your Love

Franchement rien à dire de particulier ! LOVE PSYCHEDELICO est un groupe génial ! Ce nouvel album ne déroge pas à la règle, fun, cool, frais, intemporel, complètement kitch par moment, en tout cas il est ultra bien composé et produit.

Oui on pourrait leur reprocher de faire la même chose depuis 20 ans, mais on s’en fou car c’est tellement bien fait, tellement unique et sacrement trop cool !

LOVE PSYCHEDELICO c’est comme une chanteur de country US qui chanterai du Enka… en grand n’importe quoi totalement décalé mais sacrément bon !

<10> Nagano Tomomi – Toki no tategami

Le 3eme album de Nagano Tomomi est un étonnant paradoxe. Il s’agit de ses meilleures productions, avec plein d’instruments et même quelques arrangements très sophistiqués… Hélas je lui trouvais bien plus de charme avec ses épures en guitare-voix.

Cependant cet album est très bon, mais demandera plus de temps pour atteindre son plein potentiel. J’ai été envouté par ses deux premiers albums, ici j’ai eu bien plus de mal à plonger dedans. Je ne sais pas… superbe production mais mélodies moins percutantes. Je regrette un peu le temps des longues chansons de 8 minutes en guitare voix qui me faisaient voyager et me rendait tristes et nostalgiques.

Cela dit j’encourage cette artiste qui chante sur son temps libre car en réalité c’est une paysanne perdue au fond de sa campagne. Une histoire assez étonnante qui cultive la curiosité envers cette artiste.

Je veux juste lui dire qu’il TOTALEMENT INTERDIT d’utiliser le steel-drum en 2017 !! D’une part je déteste ça, d’autre part, c’est valable uniquement pour de vagues musiciens de rues drogués dans quelques pays chauds… Ne collez jamais ça dans un album… Merde… Le plus délirant c’est qu’il est utilisé dans 3 chansons de ce disques… Ahh Noooon !

Voilà pour mon petit Bilan très varié d’une petite année sans sorties franchement exceptionnelles, avec l’amère déception de la chanteuse Chara et son horrible album Sympathy que j’ai encore en travers de la gorge. Nous verrons ce que réservera 2018… J’espère un retour de Kahimi Karie et Nahoko Kakiage et j’espère des nouvelles découvertes ! Bonne année !

PS : Voici mon TOP de l’année 2017 jamais publié :

<1> Akino Arai Little Piano Plus
<2> FilmsSigns from the past
<3> FerriNoth
<4> Aoi TeshimaAoi Toshoshitsu
<5> TenniscoatsMusic Exists 3 et 4
<6> AkaikutsuAkaikutsu
<7> YEN TOWN BANDYEN TOWN BAND
<8> Sebu HirokoL/GB
<9> Ichiko AobaMahoroboshiya
<10> Nikaido KazumiGOTTA-NI with Gentle Forest Jazz Band

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s