TOP 2018 ! Bilan de l’année !

Une année 2018 comme toutes les autres… Des jolies sorties, quelques déceptions et surtout beaucoup d’absents ! Je vous livre mon TOP de l’année qui contrairement aux années précédentes, ne comporte aucun nouvel artiste ! Que des vieux (vieilles) mais qu’on aime beaucoup !

top pp

Mes vacances annuelles au Japon ont été intéressantes comme toujours, riche en rencontre et en super restaurants (je voyage en grand partie pour la bouffe). Il y a eu quelques concerts aussi. Le retour dans l’étrange monde des Kuroyuri Shimai (elles m’ont promis de sortir un nouvel album dans les 5 ans XD), mais aussi le plaisir toujours magique d’admirer Akino Arai pour deux concerts excellents (dit de « l’extrême », puisque le premier était dans le nord du pays, Sapporo et le deuxième bien au sud, dans sa ville natale de Fukuoka !

Mais grande expérience, j’ai pu assister à un concert de Tomoni Nagano, dans un tout petit bar à vin de Nagasaki, entouré de vieilles dames rapidement enivrées (dont UNE seule parlais un peu Anglais).

Petite anecdote véridique… La chanteuse Tomoni Nagano a bu pas mal de vin et en fin de concert, quand j’ai demandé un autographe, elle a tenté de faire un petit dessin sur le livret de son dernier album et ça ne ressemble franchement à rien ! Bref un moment cocasse (dans une ville que j’ai adoré !), mais qui n’arrive pas au niveau d’une Chie Ayado qui s’arrête de chanter pour m’interpeler dans la salle (me demandant de me lever sous les applaudissements gênants des spectateurs ! Sans parler de sa tentative « gentiment raciste » d’imiter les Français) …

Petite déception j’ai loupé un concert jazz de la chanteuse Noon ainsi que l’occasion de voir Mariko Hamada et Uri Nakayama (concert dans un champs d’un petit village du sud profond…).

TOP VAN JMUSIC 2018 :

011- Nahoko KakiageRequiem

Sans AUCUNE hésitation, le retour de Nahoko Kakiage se devait d’être numéro un de mon petit classement !

Ce retour après 14 ans d’absence était inespéré ! Mais cette fois c’est la bonne, Nahoko reviens avec un disque dans la ligné des précédents et nous délivre son univers électronique superbement mélodieux et savamment construit au millimètre.

Avec en point d’orgue une improbable nouvelle version totalement épique de son titre Aru hareta hi ni démontrant, si cela était encore nécessaire, son incroyable maitrise des arrangements, finement ciselés et pensés.

Paroles fortes de sens ou dans des langues totalement inventées (je pense au titre énormissime : SATELNA), Nahoko sublime la part sombre du monde dans cet album très personnel et d’une grande tristesse… Une dernière marche vers le néant d’une beauté folle et transcendante.

Franchement achetez cette bombe sans aucune forme d’hésitation ! De plus on me murmure à l’oreille que Nahoko ne compte pas s’arrêter là et sortira un nouvel album plus rapidement qu’à l’accoutumé ! Donc achetez le !

032 – Sebu HirokoRAW Scaramanga

Attention bombe nucléaire ! OVNI venu d’une autre dimension (ou de Vega comme Sebu Hiroko le suggère dans sa chanson d’introduction).

Après pas mal de bande originale pour des dramas populaires et quelques succès d’estime, Sebu Hiroko surprend tout le monde avec un changement radical de style entraperçu à travers les EPs, WONDERLAND (2015) et L/GB (2016).

Dans cet album anniversaire (10 ans), Sebu Hiroko condense toute cette folie créatrice avec un album quasi entièrement arrangé au synthétiseur analogique (en gros pas de production sur logiciel mais du bon vieux synthé physique).

Le résultat est étrange, baroque et anachronique… Difficile de décrire l’étrange sensation que produit cet album, mais la chanson Vega nous offre un aperçu de la folie du truc. Je vous recommande d’ailleurs ce superbe clip, qui à l’image de la musique est fait « à l’ancienne ».

Parfois mystique et grandiloquente, Sebu Hiroko sait aussi nous faire rire avec des paroles (en Français) assez cocasses et plus légères, comme l’improbable titre Gardien, ou Sebu Hiroko nous parle de son traumatisme d’avoir été gardienne de but pendant sa jeunesse… Un effet paradoxal très étonnant car la musique et l’interprétation sont à la limité de l’expérimentale !

Bref une expérience à faire absolument, il s’agit de mon coup de cœur de l’année !

103 – Hiroko TaniyamaHiroko Taniyama Concert ~Debut 45th Anniversary Harvest Festival~

Vous connaissez ma passion pour Hiroko Taniyama et sa carrière immense ! Je ne pouvais pas faire un TOP sans en parler. Cette fois ci avec un album live, ce qui est assez rare car j’apprécie rarement les albums live.

Il faut dire que j’ai eu l’occasion d’assister à ce concert (au premier rang ! On me voit même en photo dans le livret !), ce qui rend l’appréciation de ce disque différent, il me fait revivre ce magnifique moment.

L’édition collector contenant 3 CD + DVD rend un bel hommage à ce concert. Le son est vraiment bien mixé et met en avant la finesse et la qualité de ce concert « en kit » ou chaque parties sont interprétées par différents sets de musiciens.

La frustration vient du fait qu’il fallait faire un choix car la discographie d’Hiroko Taniyama est bien trop imposante et il a fallu faire un choix dans les chansons (même pour un concert de 2h45 !).

084 – U-fullThe Sound of the Desert

Ce groupe composé de Yuka et Daichi Funahashi est pour moi dans la pure lignée de ZABADAK (époque Yoko Ueno).

On retrouve se savoureux mélange d’une musique sophistiquée et d’influences diverses très marquées. Ce disque propose un voyage dans le monde des déserts, majoritairement Africain (mais pas que).

Avec une voix solide, un sens certain de la mélodie et ce soupçon d’exotisme très maitrisé (qui ne tombe jamais de la folklorique), ce 2eme album de U-full (avec ces deux artistes, car le groupe avait une autre existence auparavant) est une franchement réussite ! Vous faites un magnifique voyage dans des lieux inconnus et mystérieux, ce disque vous transporte. Merci à ces deux artistes d’Osaka !

J’ai eu l’occasion d’assister à un concert reprenant cet album… Un très sympathique moment dans une petite salle bondée ! Un beau moment ! De plus un DVD live est prévu pour le printemps 2019 !

075 – Uri NakayamaCaldera

Si Uri Nakayama ne révolutionne rien avec cet album, elle synthétise 10 ans d’une carrière très intéressante, créant une variante Japonaise moderne de la bossa-nova.

J’adore cette artiste et cet album bien rempli, parfois drôle, souvent fun et quelques fois plus sérieux. La chanteuse fait toujours preuve d’un humour corrosif assez subtile et au final, cette Bossa-Nova/Pop/Folk est bien plus élaborée et intéressante qu’on pourrait le croire !

La chanteuse passe la moitié de l’année sur les routes à faire de très nombreux concerts dans des petits endroits, car contrairement à beaucoup d’artiste que se contente des grandes villes, Uri va rencontrer les gens dans des petits villages improbables. Bref une belle artiste à l’univers original.

066 – KOKIATokyo Mermaid

Je dois bien dire que KOKIA m’a profondément gavée à une certaine période, mais cet album se démarque clairement des précédents et pour ce 20eme anniversaire, la chanteuse a fait un vrai effort pour nous offrir quelque chose de plus « vrai » et sincère (et plus fun surtout).

Le piano un peu chiant est remplacé par des guitares bien plus dynamique et KOKIA a fait un vrai effort au niveau des mélodies. Malgré une cover vraiment pas très jolie (qui ne rend pas hommage à la qualité de ce disque), cet album est un indispensable de l’année. En plus il vient de sortir en France pour un somme dérisoire.

J’ai pu réaliser un direct la qualité évidente ce cet album lors du concert de KOKIA à La Cigale en novembre dernier. Parmi le tunnel de nouvelles (ou peu connues) chansons interprétées lors de ce concert, les titres de l’album Tokyo Mermaid se démarqués clairement.

Pour les autres, KOKIA a sorti un quadruple best of (plutôt complet) et un album « animal » cette année, Il y en a pour tout le monde.

057 – Mariko HamadaNEXT TEARDROP + LOUNGE ROSES ~Mariko Hamada no Showa Kayo

J’adore vraiment Mariko Hamada, la simplicité de ses mélodies et l’émotion de ses interprétations me transportent littéralement.

En 2018, Mariko a fêté ses 20 ans de carrière avec une double sortie très intéressante. Un nouvel album NEXT TEARDROP, qui continu une rétrospective sur son enfance (plus l’adolescence sur ce disque) et un hommage à sa mère. Beau, doux, émouvant et divinement produit par Makoto Kubota.

Le deuxième album, LOUNGE ROSES ~Mariko Hamada no Showa Kayo, est un album de reprise de classique du Kayoukyoku (chanson de transition entre la chanson traditionnelle japonaise et la pop très inspirée par les USA). Un bel album qui bénéficiera d’une réédition vinyle dans quelques mois.

En parlant de vinyle, Mariko Hamada profite de cette année anniversaire pour rééditer son tout premier album (en Anglais) dans une version vinyle resmasteurisé de très haut niveau.

118 – Aoi TeshimaCheek to Cheek ~I Love Cinemas~

La grande gigue (Aoi Teshima est très grande) de la musique Japonais nous revient avec un album de reprise savoureusement jazzy et plein de classe.

Il fait suite à toute une série d’album de reprise en Anglais débutée en 2008. Les interprétations sont d’une délicatesse inouïe et c’est un vrai plaisir d’entendre cette voix si particulière, à la fois prude et sexy (à l’image de l’artiste, je me rappel encore de son concert l’année dernière).

La production moulinée par la crème des arrangeurs pop/jazz/soul du moment est d’une grande classe et son interprétation de Lana Del Rey ou son improbable duo avec Ken Hirai sont des friandises à ne pas manquer pour cette fin d’année (j’ai un peu honte de ce que j’écris parfois XD).

Aoi Teshima est une artiste à suivre de prêt… Après avoir été promue par Hiroko Taniyama et Akino Arai. La chanteuse a fait son chemin en alternant chansons originales et reprises.

049 – TenniscoatsMusic Exists 5

Dernier disque de la série « Music Exists », je ne vais pas me répéter, mais c’est doux, pure, sincère. Il s’agit d’une folk instinctive et directe, mélodieuse, justement interprétée et sans doute très politiquement engagée.

Ce dernier album est plutôt varié alternant longues et douces chansons et titres plus rythmés et amusants.

En guise de bonus (ou de remplissage), ce disque contient une version instrumentale de la superbe chanson Korin, un titre qui de mémoire est présente dans le tout premier album Music Exists sorti en 2015.

Il se termine par la magnifique chanson Ten to ten, une ballade à la guitare très émouvante dans la pure tradition du duo. Après cette série d’album que nous réserverons les Tenniscoats ?

0910 – Eiko IshibashiThe Dream My Bones Dream

J’ai pas mal hésité pour cette 10eme place car j’ai beaucoup aimé le dernier album de Ichiko Aoba, mais j’opte pour la dernière bombe d’Eiko Ishibashi.

Autant être honnête, cet album est complexe à appréhender et peut paraitre très très austère sur une première écoute, mais il faut bien avouer que malgré une complexité et une sophistication  ce disque est assez incroyable.

Une improbable pop sophistiquée qui n’a pas manqué d’exciter les fans américains de folk music indépendante. L’édition de cet album au USA (avec une édition vinyle) s’est fait remarquer dans ce petit milieu. Il faut dire que la co-production par le musicien Jim O’Rourke à encore renforcée cet engouement.

0210 (exæquo) – Yuki MurataPiano Fantasia

Allez ! Je bouscule mon classement avec une 10eme place exæquo car j’avais envie de mettre en avant le magnifique nouvel album de Yuki Murata.

Le dernier album de Yuki Murata intitulé Gift, date de 2014 mais l’artiste n’a pas chômé puisqu’elle participe à tous les albums de son label Ricco. Elle est notamment membre du groupe Films et du concept Mizu Amane.

Cet album est une perle d’émotion et de douceur. Il contient des pistes instrumentales à base de piano très émouvantes, de plus il est très facile d’accès et sa puissance évocatrice et quasi instantanée et universelle.

La qualité des mélodies est remarquable et on à vraiment l’impression d’étendre des musiques de film. J’ai éprouvé tellement de plaisir à l’écoute de ce disque que je ne pouvais pas ne pas vous en parler ! Franchement achetez-le !

– La grosse merde de l’année :

12CharaBaby Bump

Je n’ai pas l’habitude de dire du mal des artistes… enfin si mais pas vraiment des artistes que j’aime ! Mais là franchement…

Chara revient avec ce nouvel album (chez Universal) dans un style pop/dance/soul bien merdique, qui fait passer le très décevant Sympathy (2017) pour la bombe de l’année.

C’est chiant, lourdingue, criard et même prétentieux avec des mélodies froides et minimalistes très mal camouflées par des arrangements brouillons et écœurants qui débordent de partout…

Bref, le pire album de Chara ever… A la niche Chara !

Voila, une année de plus, et malgré le retour assez improbable de Nahoko Kakiage, rien de bien nouveau à se mettre sous la dent… Je ne sais pas pourquoi mais j’attends sans plus aucun espoir un nouvel album de Kahimi Karie depuis… 8 ans !

Mais en lisant dans mes boules de cristal, je vous prédis quelques belles choses pour 2019… Tout d’abord un retour de Akino Arai avec un album surprise très ambitieux. On peu espérer un retour de Taniyama Hiroko (mais je suis un peu optimiste).

Chihiro Onitsuka sortira également un album (mais elle à l’air de ramer un peu). La chanteuse Maaya Sakamoto sortira également un nouveau disque pour le printemps (probablement un nouvel album ou un super best of avec inédits).

Mais… L’année 2019 sera l’année d’Emiko Shiratori ! Elle fêtera 50 ans de carrière et j’ai beaucoup d’attente pour cet anniversaire. J’attends des rééditions, des remaster… Best of et je l’espère un nouvel album ! Mais le plus excitant est que j’assisterai à son concert anniversaire et ça sera un grand moment puisque Emiko Shiratori est la seule artiste que je rêve de rencontrer (et que je n’ai pas déjà rencontré).

Bref Bonne année !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s