TOP 2019 ! Bilan de l’année Jmusic !

2019 fut une petite année pour moi, avec au final peut de découverte, et rien de bien excitant ou abondant dans les sorties d’album Japonais…

vanjm2.png

Cependant le nombre de concert auquel j’ai pu assister au Japon, a été important et varié, et j’ai pu voir pour la première fois Emiko Shiratori sur scène… mais je ne suis pas encore prêt à en parler !

La tradition m’oblige à un petit top 10 (+1), la fameux TOP VAN JMUSIC… Honnêtement si le TOP 3 est une évidence, le reste est une sélection d’album agréable et sympathique mais bien eu du mal à proposer un classement clair.

Mais peu importe ! Commençons !

TOP VAN JMUSIC 2019

<1> Akino AraiTsubame + Anoter Planet

top01

Prévisible ? Oui en effet, ma chanteuse préférée nous a ravi cette année avec la sortie d’un mini album et d’une compilation très intéressante.

L’album Tsubame est tellement doux, évident et cohérent que c’est bien difficile de lui trouver des défauts. La magie et la tristesse de la glace et de l’hiver se subliment dans une douce poésie et une pureté acoustique d’une sincérité rare.

Ici point d’arrangements compliqués et de bidouillages studios. Ce disque est limpide et acoustique et surtout très émouvant.

Les vrais fans iront plus loin avec un DVD live très différents, entièrement électronique. Quel plaisir de redécouvrir les classiques de la chanteuse avec ces arrangements souvent bien surprenant !

Concernant Another Planet, même si je déconseille ce disque pour découvrir le talent d’Akino Arai… Il s’agit d’une approche différente et nostalgique avec des chansons variées et anciennes souvent non écrites par la chanteuse.

<2> Yoriko IchinomiyaBuenos Aires

top02

Quel improbable retour pour Yoriko Ichimomiya après des années de pauses pour cette artiste hors norme. Jeune mariée, Elle décide de revenir à la chanson avec quelques concerts, puis la sortie de ce nouveau disque presque 10 ans après Tango Koi Uta (2010) (qui fut numéro 1 de mon TOP VAN JMUSIC 2010).

Une étrange fusion de jazz, de pop et de tango avec la participation de très populaire musicien Fernando Otero. Yoriko est vraiment une grande dame de la « funeral folk » avec cette voix étrange et tellement touchante.

Aucune hésitation, vous vous devez d’acquérir cet album d’un très haut niveau qui méritait peut-être la première place de ce TOP (mais bon Akino Arai gagnera toujours !).

<3> Mari FukuharaShizuku

top03

7 ans après son magnifique album Karakuri (2012), la pianiste Mari Fukuhara revient avec un album entièrement instrumental d’un très haut niveau.

J’adore ses mélodies pures et stylées, j’aime ses arrangements à base de piano d’une précision sans faille. J’aime aussi son univers à la fois mignon et baroque, et surtout très évocateur.

On pourrait reprocher à cet album l’absence de partie vocale (présentes dans certains des précédents albums), mais je trouve que l’ensemble fonctionne très bien et j’ai pris beaucoup de plaisir à écouter ce disque, en plus je l’ai acheté au Japon, alors voilà, souvenir de vacances, tout ça…

<4> mmm x Emerson KizamuraCHASING GIANTS

top04

La chanteuse mmm continue sa carrière étonnante avec la sorti d’un album en collaboration. C’est avec Emerson Kizamura que la chanteuse nous offre un disque étonnant éclectique et savoureux… un disque à son image.

Les mélodies baroques de la chanteuse s’allient à merveille avec l’électro minimaliste de Emerson Kizamura. Cela fonctionne à merveille et je ne peux que vous recommander cet album étrange et délectable.

J’attends toujours un vrai nouvel album solo de la chanteuse, mais il faudra être un peu de patient. Si vous passez par Tokyo, n’hésitez pas à lui faire un petit coucou. Elle se produit en concert très régulièrement.

<5> Aoi TeshimaAoi Works II ~Best Collection 2015-2019~

top05

J’ai toujours aimé la voix d’Aoi Teshima. Depuis son premier album écrit et composé par Taniyama Hiroko puis ses collaborations avec Akino Arai, la chanteuse a toujours fait des bons choix dans ses collaborations en choisissant avec gout ses compositeurs et producteurs.

Ce disque n’est pas un véritable album. Le précédent vrai album de chansons originales date de 2016 avec l’excellent Aoi Toshoshitsu. Elle avait également sorti un très bon EP en 2017 intitulé Tokyo et un album de reprise tendance jazz l’année dernière avec Cheek to Cheek ~I Love Cinemas~.

Ce disque contient des chansons non publiées dans des albums, des singles sortis en téléchargements des collaborations et des titres interprétés par des publicités.

Le disque et plutôt varié, des reprises, des duos, des capatations de concert, mais aussi des superbes chansons mettant en valeur la voix si délicate et profonde de la chanteuse.

<6> Hisaaki HogariBrown eyes in solaris

top06

Le collaborateur/producteur/ami de la chanteuse Akino Arai continu de sortir des albums solos et personnels. C’est grâce au petit label de la chanteuse, Pure Heart, que les amis et musiciens gravitant autour d’Akino Arai, ont l’occasion de sortir des projets solos.

Après le très réussi album Lamp & Pendulum (2017) et un charmant EP : Light Mist (2018), le musicien propose l’album Brown eyes in solaris.

On retrouve le même principe : des titres instrumentaux, des titres chantés par Hogari et des chansons interprétées par Akino Arai, Rionos, Ghinka ou la chanteuse Annabel.

Le résultat est enthousiasmant, un mélange électronique à base de guitare, l’ambiance ne manque pas de style et d’originalité et les chansons sont superbe. Evidement mes préférées sont les titres interprétés (et écrits) par Akino Arai !

<7> AnoiceGhost in the Clocks

top07

Le groupe phare du Ricco Label est de retour avec un nouveau disque, probablement leur meilleur !

Au programme de ce nouvel album, 10 nouveaux titres instrumentaux, arrangés avec talent par des musiciens qui ont déjà prouvé à de multiples reprises un vrai sens de la mélodie et une production originale, dense et onirique.

On retrouve ce mélange délicieux de rock, neoclassical, post-rock, ambient music, électronique… Bref un grand bazar, pour des artistes très différents qui ont réussies à s’allier dans une entité cohérente qui saisit le meilleur des talents de chacun.

L’album est disponible sous tous les formats possibles. CD, téléchargement haute définition et même, pour la première fois, en un classieux vinyle.

En 2020, le label a déjà annoncé le retour du mon groupe préféré : Films, qui je n’en doute pas sera dans le futur TOP de l’année prochaine !

<8> Maika LoubtéCLOSER

top08

La chanteuse/DJ, qui n’en fini plus de changer de nom, revient avec un album intitulé CLOSER, sorti uniquement en téléchargement et en vinyle.

Au programme, des petites perles de pop électro french style (souvent en Français d’ailleurs) totalement world compatible.

La qualité des mélodies et de la production s’insèrent avec évidence dans un mouvent pop mondialisée. Ce n’est pour rien que la chanteuse et régulièrement invitée dans des festivals à travers le monde (principalement l’Europe).

C’est aussi avec un sourire que son dernier clip pour la chanson Prismé, (stylé et amateur au look année 80 très réfléchi) a été tourné à l’arrêt de métro « la fourche » de la ligne 13 de métro parisien. Un endroit que je déteste XD…

<9> Ensemble PlanetaPLANETA et RE:PLANETA

top09

Ce groupe composé de chanteuses d’opéra (des vrais) créé et produit par la spécialiste de l’électro Nahoko Kakiage est de retour après quelques années d’absence.

Après avoir créé son propre label et sorti le sublimissime album Requiem, Nahoko Kakiage se lance dans la production d’un petit album d’Ensemble Planeta.

Comme toujours, cette production entièrement a capella est magnifique et demande un incroyable travail sur les arrangements des voix.

C’est beau et magnifique et en plus des reprises habituelles d’air classique, cet album débute avec une variation de la très intéressante chanson Fine Day de Nahoko Kakiage.

Je vous recommande également l’album de REMIX, avec une approche bien différente mais qui ne manque pas d’intérêt.

<10> Hiroko TaniyamaHanasaka nyanko

top10

Chanteuse/compositrice au talent infini, Hiroko Taniyama possède la discographie la plus passionnante de la musique Japonaise. Je ne peux que vous intimer l’ordre (gentil) de plonger dans son univers totalement passionnant.

Après son grand retour avec le magnifique album : Tsuki ni kiita 11 no Monogatari (2017) et un album live (sur 3 CD !) tout autant magnifique : Hiroko Taniyama Concert ~Debut 45th Anniversary Harvest Festival~ (2018), Hiroko nous a sorti cette année un petit album, moins ambitieux, contenant quelques chansons pour enfants.

Bien entendu les paroles, bourrées de doubles sens sont vraiment complétement barrées et nous rappel qu’on est dans l’univers d’Hiroko Taniyama. Mais je préfère tout de même ses chansons sombres, notamment musicalement.

Ce disque est beaucoup trop mignon pour moi ! Mais il s’agit d’un travail de qualité bien que trop court ! J’espère au retour de la chanteuse avec un vrai full album en 2020… Restons optimiste.

<10-B> Maaya SakamotoKyou dake no ongaku

top10b

Bien que cet album soit loin d’être parfait ou le meilleur de Maaya Sakamoto, je salue tout de même cet effort de proposer une musique originale et personnelle voir anti commerciale. Je rajoute donc artificiellement cet album dans ce TOP 10.

Il aurait été bien facile pour Maaya Sakamoto de sortir un album regroupant les 5 singles sortis sur les dernières années, tous des génériques d’animé à succès. Mais non, la chanteuse à sorti un album concept qu’elle a produit de ses frêles petites mains de seiyuu.

Un album imparfait plein de bonnes intentions, mais qui mérite de nous y attarder car la démarche est fort classieuse.

Déception de l’année

Shiina RingoSandokushi

de01.png

Le retour de Shiina Ringo est une vaste blague. 13 chansons, dont la moitié déjà sorties précédemment… avec pas moins de 6 duos sans grands intérêts. Un album très court et lourdingue, sans grande originalité, encore alourdi d’une prétention artistique affolante qui ne parvient jamais à faire vraiment mouche.

Une série de démos non aboutis; opulentes caricaturales et bordéliques, l’ensemble ilustré par des CLIP qui dégueulent de frics et de placement de produit… Voilà ce qu’est cet album clairement décevant et raté.

Après Chara c’est au tour d’une autre super star de décevoir… Qui sera la prochaine ? Au passage j’ai failli mettre l’imbuvable nouvel album d’Akiko Shikata dans cette partie déception.

Une année de plus ou la musique Japonaise en France meurt dans l’indifférence générale, malgré quelques concerts, dont le retour de KOKIA et la tentative avortée de faire venir Chihiro Onitsuka.

La mode semble définitivement passée mais bon je reste là, à vous parler d’obscures artistes qui n’intéressent personne (dans une relative indifférence).

Espérons que cette nouvelle année sera riche à découverte et j’attends désespérément le retour d’Emiko Shiratori (je me contenterais même d’un BOX anniversaire avec des inédits), mais aussi l’inespéré retour de Kahimi Karie.

Bon arrêtons là le massacre ! Bonne année !

5 commentaires sur “TOP 2019 ! Bilan de l’année Jmusic !

  1. Salut Van !

    Je me demandais : quand vas tu nous écrire un article sur  » les différentes manières d’acheter des CDs japonais online, ou et à quel prix . » ?
    Ca fait des années que je te lis ( de manière assez irrégulière, je l’avoue ) et j’achète aussi des CDs japonais sur internet, comme tu le fais. Or malgré la globalisation, les prix n’ont pas baissé, les marchands japonais ( y compris d’occasion ) continuent de nous truander, et la douane n’en finit pas de nous massacrer.
    Quels sont tes conseils ?

    Actuellement, je recherche des albums de Saho Terao, mais à moins de 24 euros pièces ( à cause des frais de douane belge ). Or, cela semble quasi impossible…

  2. C’est justement grâce à ton blog que j’ai découvert Saho Terao ! ( et quelques autres aussi 😉
    J’avais une copie CDR de son album de 2010, mais qui n’est plus lisible. Voilà pourquoi je recherche ses albums en format physique, notamment : 楕円の夢 et たよりないもののために… Bon, je vais probablement finir par les commander sur yesasia, mais j’ai toujours l’espoir de les trouver moins chers en occase, un peu comme les prix de bookoff, sauf qu’aucun vendeur japonais en ligne ne fait des prix à la bookoff…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s